Direction et soutien à la recherche, l’éducation et la diffusion qui transfert les résultats vers le marché

Le SCCER BIOSWEET a pour but de fournir des solutions aux problèmes survenant de la transition énergétique. Pour ce faire, les meilleures partenaires tout au long de la chaine de l’innovation sont impliqués et les idées potentiellement les plus efficaces à tous les niveaux de maturité technologique sont promues. Un investissement supplémentaire et crucial du SCCER BIOSWEET est le développement des capacités des institutions d’enseignement supérieur.

Vision

Doubler la partie de la biomasse en la consommation énergétique suisse

Le SCCER BIOSWEET développe et met en œuvre les technologies de valorisation de la biomasse qui vont permettre la transition énergétique. Pour l’an 2050, la stratégie énergétique fédérale prévoit une contribution de 100 pétajoules de la bioénergie à la consommation finale d’énergie. Atteindre ce but ambitieux, requiert un doublement de la consommation énergétique actuelle de la biomasse. Les activités de recherche et de développement de SCCER BIOSWEET sont conçues en conséquence.

D’une part, le but technologique est l’exploitation maximale et de manière durable des ressources de biomasse. Cet objectif est poursuivi en poussant les limites du rendement et de l’efficience de conversion des technologies existantes, par augmentation de l’utilisation des matières premières, par la création de chaines de valeur nouvelles et innovateurs et en concevant des systèmes énergétiques mieux intégrés. D’autre part, le SCCER BIOSWEET s’efforce de promouvoir des vecteurs énergétiques alternatifs pour, par exemple, la mobilité, le chauffage et la production d’électricité et il met sa connaissance à disposition pour soutenir le développement de politiques et de marchés d’énergie.

Organisation

Le SCCER BIOSWEET est un réseau national de 16 partenaires issus de 10 institutions académiques éligibles au financement du SCCER et de plus de 30 organisations partenaires issus du secteur public et du secteur privé. Il est sous la gouvernance du SCCER BIOSWEET conseil d’administration (board) qui est composé d’un chef, un administrateur général et des représentatifs des partenaires académiques et des partenaires de coopération. Le board travaille étroitement avec le bureau de gestion, situé à l’institut Paul Scherrer, pour prendre des décisions exécutives et pour assurer la coordination générale. L’agence Suisse de l’innovation (Innosuisse) a instauré deux organes de contrôle, un comité de pilotage et un comité d’évaluation, afin de soutenir et d’évaluer SCCER de manière continue et pour veiller à ce que le mandat fédéral soit rempli.